Prémonitions & Clairvoyance

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 24 mai 2013

Rêves de sacrifices

Pendant une grande partie de ma petite enfance, je rêvais régulièrement de ma participation en tant que victime à des sacrifices humains, en deux fragments d'histoires qui revenaient fréquemment :

1. Le Volcan: Je me voyais ainsi que des membres de ma famille en file indienne, accrochés les uns aux autres par une corde et nous marchions de nuit vers le cratère d'un volcan. Une sorte de prêtre nous y attendait et nous précipitait un à un dans les laves. C'était un moment très dur car je savais qu'il était impossible d'y échapper. La route était longue, je nous voyais tout en bas du volcan, à marcher titubant sous un flot d'angoisses, chaque pas nous amenant plus proche de la mort.

2. La guillotine : Nous étions, moi et des proches, dans une grande salle, au milieu de centaines d'inconnus, seuls ou en famille, à entendre les cris de ceux emmenés dans la pièce à côté, séparée par deux grandes portes. Cette pièce contenait des bourreaux et une guillotine, ainsi que quelques personnes juste choisies pour y être massacrées. A chaque ouverture de porte il était terrible de ne pas regarder cette guillotine, et en même temps il était évident d'éviter le regard des bourreaux à fin de retarder notre sélection pour la mort. A chaque choix, ces cris de malheur étaient insupportables. Les gens se débattaient, mais étaient de toute façon emmenés pour être tués, à leur tout.

jeudi 17 août 2000

Rêflexions (retranscriptions)

Manque-t-il du temps ou du repos mental pour pouvoir réordonner ses projections futuristes antérieures ? L'amas emmêlé de possibles destinées si proche se confond en linéarité intemporelle qui peut s'écrire et se dire en deux mots : la Vie.

Sera-t-il enfin un temps où j'aurai la suffisante réflexion me permettant de tout réordonner, et qui me permettra de continuer mes rappels ?

Je ne sais pas quel est le but d'écrire cet ensemble de prévisualisations, mais le feu me dévore lorsque je m'en abstient.

Ensemble de souvenirs qui m'encouragent ou me mettent en garde, choix de mon intelligence de me les rappeler, la longue préparation n'est qu'éclair dans l'avant-Vie.

D'autres décident de garder ces souvenirs, d'autres les effacent pour le premier Jour, d'autres n'ont pas le choix et vivent avec ce qu'il leur a été soumis, en guise d'apprentissage ultérieur.

Est-ce un choix, un bon, un mauvais, une obligation ou un remplacement ?

L'état étant, spiritualité et clairvoyance n'en deviennent qu'extrême lucidité, et formidable sport de mémoire.

Au réveil, l'on se souvient ou on oublie, à force de s'émerveiller du contenu de nos rêves. Ces quelques mots évoquent déjà des années de visions immuables, sans que je sache quel fut leur point de départ ou leur raison première.