Prémonitions & Clairvoyance

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 24 juillet 2013

Allan Kardec

Naitre Mourir Renaitre Encore Et Progresser Sans Cesse Telle Est La Loi.

En tout cas mienne depuis l'enfance, ravi d'avoir découvert que d'autres partagent cette "religion".

source : http://www.onickz.com/photo/graphy/spirite

vendredi 24 mai 2013

Rêves de sacrifices

Pendant une grande partie de ma petite enfance, je rêvais régulièrement de ma participation en tant que victime à des sacrifices humains, en deux fragments d'histoires qui revenaient fréquemment :

1. Le Volcan: Je me voyais ainsi que des membres de ma famille en file indienne, accrochés les uns aux autres par une corde et nous marchions de nuit vers le cratère d'un volcan. Une sorte de prêtre nous y attendait et nous précipitait un à un dans les laves. C'était un moment très dur car je savais qu'il était impossible d'y échapper. La route était longue, je nous voyais tout en bas du volcan, à marcher titubant sous un flot d'angoisses, chaque pas nous amenant plus proche de la mort.

2. La guillotine : Nous étions, moi et des proches, dans une grande salle, au milieu de centaines d'inconnus, seuls ou en famille, à entendre les cris de ceux emmenés dans la pièce à côté, séparée par deux grandes portes. Cette pièce contenait des bourreaux et une guillotine, ainsi que quelques personnes juste choisies pour y être massacrées. A chaque ouverture de porte il était terrible de ne pas regarder cette guillotine, et en même temps il était évident d'éviter le regard des bourreaux à fin de retarder notre sélection pour la mort. A chaque choix, ces cris de malheur étaient insupportables. Les gens se débattaient, mais étaient de toute façon emmenés pour être tués, à leur tout.

dimanche 14 novembre 2010

Les petites coincidences

Aujourd'hui je cherchais sur un site web référençant les lieux de tournage de films, la rue ou j'ai passé mon enfance, la rue Henri-Duchène dans le XVème. Hélas pas de réponse, alors je cherche la rue Lantiez dans le XVIIème ou j'ai aussi quelques souvenirs. Je tombe donc sur le film Le Cœur des Hommes. Et, presque évidemment, l'une des premières scènes montre la rue Henri-Duchène. C'est toujours agréable ces simples coïncidences qui plus tard m'apprendront surement des choses sur des sujets beaucoup plus profonds.

samedi 18 juillet 2009

Allan Kardec

Un des endroits à Paris ou j'ai pu assister à des expériences de clairvoyance, l'USFIPES, est placé sous l'influence de Allan Kardec. Je connaissais ce nom depuis des années mais préférant comprendre mes propres expériences avant d'avoir en surplus celles des autres, je ne m'étais jamais arrêté à ses écrits.

Il est tellement difficile dans notre vie matérielle de travailler ses intuitions et surtout d'être crédible en en parlant même à des très proches que je me suis toujours abstenu de lire sur le sujet, de peur de perdre ma crédibilité face à l'éventuelle réflexion et question : "Ce que tu me dis ressemble à ce que j'avais lu sans y croire dans le livre "TITRE". L'as tu lu toi aussi? Ha ! Tu l'as lu, alors surement ton cerveau interpole ces écrits et malgré toi tu te les aies appropriées avec le temps sans te souvenir de la source". Ainsi lorsque je parle de mes expériences et de mon point de vue sur la Vie, ses buts, ses raisons et ses conséquences, je sais et je peux sans mentir confirmer que mes pensées n'émanent que de moi.

Avec le temps je sais à présent que je n'ai plus à prouver, que ce soit à moi ou aux autres, que je crois au plus profond à ces idées. Aussi je me suis laissé la liberté après mure réflexion de lire enfin quelques œuvres d'Allan Kardec, tel qu'il s'appelait de son vivant la dernière fois qu'il est venu, en admettant qu'il ne soit pas déjà revenu.

Dans son Livre des Esprits, j'ai découvert avec une très grande satisfaction qu'il amène ses connaissances via des questions et réponses par centaines. Ainsi ces écrits confirment ce dont je n'ai pu parler avec personne, et confirment donc que j'ai bien fait de continuer à cultiver cet art de vivre. Il répond à beaucoup d'autres questions mais je préfère, peut-être par habitude ou orgueil humain, ne pas les consulter dans l'immédiat. Mais le temps venu, il me suffira de piocher et vérifier, car à l'instinct, je peux assurer que sa Connaissance est immense et pleine d'enseignement.

Merci à toi donc. J'espère que, petit à petit, malgré les gouffres dans lesquels l'humain s'enfonce et tombe, l'Esprit de l'Homme reprendra son importance, et que, quelle que soit sa religion, il Saura.

vendredi 26 juin 2009

A lire en premier !

Ce site, "Prémonitions et Clairvoyance" ( premonitions.fr ) va me permettre de mettre de l'ordre dans un chaos de souvenirs de clairvoyance.

Ce chaos a pour moi une logique, mais mon cerveau ne me permet pas de tout remettre en ordre aussi instantanément que je le souhaiterais. Pour ne pas oublier, pour vérifier, pour classer, j'ai ouvert ce site qui je l'espère vous éclairera et vous informera.

Les billets seront créés petit à petit, avec chacun la date approximative de mes souvenirs. Ainsi, dans quelques mois voire quelques années, nous pourrons lire les souvenirs et relire une partie de mon histoire, qui sera donc de plus en plus complète et détaillée.

 Je ne cherche pas via ce site à attirer du monde, aussi les billets porteront des dates antérieures et seront donc mal référencés dans les moteurs de recherche, mais seront plus lisibles au fur et à mesure de mes retranscriptions.

 Je vous invite à revenir parfois sur ce site en commençant par les posts (billets) les plus anciens pour à chaque visite, si elles ne sont pas trop rapprochées, pour mieux comprendre à chaque lecture la logique de tout ce chaos, voire même comme j'aime l'appeler, ce chaos ordonné.

jeudi 17 août 2000

Rêflexions (retranscriptions)

Manque-t-il du temps ou du repos mental pour pouvoir réordonner ses projections futuristes antérieures ? L'amas emmêlé de possibles destinées si proche se confond en linéarité intemporelle qui peut s'écrire et se dire en deux mots : la Vie.

Sera-t-il enfin un temps où j'aurai la suffisante réflexion me permettant de tout réordonner, et qui me permettra de continuer mes rappels ?

Je ne sais pas quel est le but d'écrire cet ensemble de prévisualisations, mais le feu me dévore lorsque je m'en abstient.

Ensemble de souvenirs qui m'encouragent ou me mettent en garde, choix de mon intelligence de me les rappeler, la longue préparation n'est qu'éclair dans l'avant-Vie.

D'autres décident de garder ces souvenirs, d'autres les effacent pour le premier Jour, d'autres n'ont pas le choix et vivent avec ce qu'il leur a été soumis, en guise d'apprentissage ultérieur.

Est-ce un choix, un bon, un mauvais, une obligation ou un remplacement ?

L'état étant, spiritualité et clairvoyance n'en deviennent qu'extrême lucidité, et formidable sport de mémoire.

Au réveil, l'on se souvient ou on oublie, à force de s'émerveiller du contenu de nos rêves. Ces quelques mots évoquent déjà des années de visions immuables, sans que je sache quel fut leur point de départ ou leur raison première.

samedi 23 février 1985

La Lumière m'explique

J'avais à peine quelques années lorsque, au lieu de faire la sieste dans la pénombre de ma chambre d'enfant, je me levais pour allumer cette lampe que j'avais réalisé à l'école.

L'abat jour était une feuille blanche sur lequel j'avais dessiné naïvement des soleils et des gens avec les bras qui sortaient de leur tête, et le corps de la lampe était une bouteille vide recyclée avec des boules multicolores en papier mâché, que nous avions rempli à l'école de la rue Violet à Paris dans le XVème arrondissement.

Je restais ainsi de longues minutes à contempler, au lieu de dormir, les jeux de lumière à travers ces dessins et éléments colorés et ce n'est que l'année 2008 que j'ai compris que surement viennent de là mes intuitions, par ce procédé appelé phosphénisme.

Depuis toujours, une lumière hivernale parisienne marron me rendait littéralement malade, et mes travaux professionnels d'adulte se tournent essentiellement sur la photographie, comprendre l'écriture de la lumière au sens large. J'ai pu joindre de cette élément la clairvoyance et le matériel, ce qui est paradoxal mais donc terriblement humain.